Rodolphe Viémont

« Ne dîtes jamais c’est naturel, afin que rien ne passe pour immuable. »
Bertolt Brecht
Rodolphe Viémont

Mai / juin 2010


  • 30 lunes et demies avec une cistude...



  • « Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures. »

    Francis Bacon

  • Quand Onfray parle de psychanalyse... me revient ce mot de Desproges (« Dernières Volontés »  au Théâtre Fontaine) :
    « On ne devrait parler que de ce qu’on a vu, on dirait sûrement moins de conneries. »

  • Archive...



  • « ... ce qui est impossible  à comprendre  est tellement  simple à vivre. »

    Christian Bobin, « Le Très-Bas »

  •   
    « La société  de masse ne veut pas la culture  mais les loisirs. »

    Hannah Arendt

    « La démocratie, c'est quand Lubitsch, Mozart, René Char, Reiser ou les batailleurs de chez Polac, ou n'importe quoi d'autre qu'on puisse soupçonner d'intelligence, sont reportés à la minuit pour que la majorité puisse s'émerveiller dès 20 h 30, en rotant son fromage du soir, sur le spectacle irréel d'un béat trentenaire figé dans un sourire définitif de figue éclatée, et offrant des automobiles clé en main à des pauvresses arthritiques sans défense et dépourvues de permis de conduire. »

    Pierre Desproges

  • Quand un bipolaire parle d'un autre bipolaire...

     
    « On peut parler de la bonne santé mentale de Van Gogh qui, dans toute sa vie, ne s'est fait cuire qu'une main et n'a pas fait plus, pour le reste, que de se trancher une fois l'oreille gauche,
    dans un monde où on mange chaque jour du vagin cuit à la sauce verte ou du sexe de nouveau-né flagellé et mis en rage,
    tel que cueilli à sa sortie du sexe maternel. »

    Antonin Artaud
    , « Van Gogh, le suicidé de la société »


  •  
    "Les dingues et les paumés jouent avec leurs manies.
    Dans leurs chambres blindées, leurs fleurs sont carnivores
    Et quand leurs monstres crient trop près de la sortie,
    Ils accouchent des scorpions et pleurent des mandragores"

    Hubert-Félix Thiéfaine, « Les dingues et les paumés » (album « Soleil Cherche Futur »)

    Vidéo de la chanson (Concert à Bercy, 1998)

  • Les Doors, à l'intérieur du Hard Rock Café (l'original).



  •  
    « Brel : Le tout, c’est de savoir ce qu’on fait devant un mur : est-ce qu’on passe à côté, est-ce qu’on saute par-dessus, ou est-ce qu’on le défonce ?
    Brassens : Moi, je réfléchis !
    Brel : Moi je le défonce ! Enfin, j’ai envie de prendre une pioche…
    Ferré : Moi je le contourne !
    Brel : Oui, mais le point commun, c’est que tous les mois, instantanément, on a envie d’aller de l’autre côté du mur qui se dresse.»

    Interview du 6 janvier 1969, propos recueillis par François-Réne Cristiani et Jean-Pierre Leloir.

  • Je sais, on avait dit pas de polémiques sur ce site, mais là, c'est trop drôle !


  •  « L'amour n'est pas un sentiment. C'est la substance même de la création. »
  • « Pourquoi seulement choisir le plaisir quand on peut avoir la joie, la gratitude, la mélancolie même ? »
  • « Ne jamais oublier d'aimer exagérément : c'est la seule bonne mesure. »

 

  •   « Soy Cuba » de Mikhaïl Kalatozov : si on fait abstraction de son côté propagandiste, « un film épique ! » (Martin Scorsese)

  •