Rodolphe Viémont

« Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter. »
Sören Kierkegaard
Rodolphe Viémont

Septembre à novembre 2013

 

 

  • Découverte perturbante mais passionnée du travail de Vanda Splenger.

      

     "Le Radeau au Parking"

     "Les Naufragés"






  • Parce que c'est toujours un délice : F. Luchini dans "Art" de Y. Reza.

     


  • Stéphane de Groodt a rencontré Benoît XVI !

     


  • L.-F. Destouches... "en français dans le texte".
    ...
    "_ Je travaille et les autres foutent rien ! Voilà ce que je pense !..."



  • "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche



    Les deux actrices de "La Vie d'Adèle" à propos d'une scène de bagarre (dans le film) entre elles : "On a tourné cette séquence pendant une heure, Adèle saignait, son nez coulait, et Abdel me demandait de continuer à la frapper. Heureusement, qu'on a eu la Palme d'Or parce que c'était horrible" a expliqué Léa Seydoux. Adèle Exarchopoulos enfonce le clou: "Elle me frappait tellement de fois et il disait: "Frappe la! Frappe la encore!". Même lorsque Léa essayait d'essuyer son nez, (Abdellatif) continuait: "Non! Embrasse la ! Lèche-lui sa morve".

    Abdellatif Kechiche quelques jours après aux propos de Léa Seydoux : "Si Léa n'était pas née dans le coton, elle n'aurait jamais dit cela. (…) Léa n'était pas capable d'entrer dans le rôle. J'ai rallongé le tournage pour elle. Léa Seydoux fait partie d'un système qui ne veut pas de moi car je dérange. (…) Les ouvriers souffrent, pas les actrices adulées qui vont sur les tapis rouges".

    Et quelques jours plutôt, Abdellatif Kechiche : "Je rêve de voir se propager (la révolution tunisienne) à toutes les dictatures, mais aussi à toutes les démocraties corrompues, partout où sévissent l’injustice sociale, le mépris et l’humiliation des hommes. Je rêve d’un soulèvement de nos banlieues."


  • La guitare à double manche de série la plus connue est sans aucun doute la Gibson EDS-1275, popularisée par Jimmy Page.