Rodolphe Viémont

« Nous devions nous aimer, c'était écrit là-haut. les âmes sœurs finissent par se trouver quand elle savent s'attendre. »
Théophile Gautier
Rodolphe Viémont

Saint-Benoît-sur-Loire


Documentaire de 52' de Rodolphe Viémont (2008) - DV-Cam - 1.78 - stéréo



SYNOPSIS

1020 : Unbertus sculpte la tour porche de l'Abbaye de Fleury, chef d'œuvre de l'art roman dans la vallée de la Loire.
Dix siècles plus tard, Régis Martin, Architecte en Chef des Monuments Historiques, entreprend la restauration de celle-ci. Sculpteurs, restaurateurs vont travailler plusieurs mois à redonner vie à l'édifice et à son exceptionnelle sculpture.


                    
 


PRÉSENTATION DE L'EDIFICE

Ce documentaire tourné entre octobre 2006 et décembre 2007 raconte l'histoire de l'Abbaye, de sa construction, de son rayonnement dans l'occident carolingien à sa restauration contemporaine.
Il revient avec le Père Abbé, les restaurateurs, les ouvriers, l'Architecte en chef sur ce qui fait la spécificité du lieu (les reliques de saint Benoît, le programme sculpté et novateur de la tour porche) ; il suit les différents corps de métier dans cette renaissance d'un des plus beaux monuments religieux français.

Le premier documentaire sur l'édifice

A travers ce documentaire de 52 minutes (unique programme audiovisuel à l'heure actuelle sur le lieu), nous parcourons toute l'histoire de l'Abbaye de Fleury, ce monument insigne de l'art roman français : de sa création vers 651 au rayonnement de son centre d'étude sous Charlemagne, de la confiscation de l'édifice par les Révolutionnaires jusqu'au rétablissement de la communauté dominicaines en 1945.
Grâce notamment à la voix-off dite par Olivier Py, ce film est une véritable invitation au voyage temporel, dans les presque 14 siècles d'existence du lieu.

Une architecture grandiose

Le film rend également extrêmement bien compte de l'architecture du lieu. La beauté de la tour-porche, un exemple de réussite architectural pour le 11 ième siècle, et de ses 128 chapiteaux, est bien rendue ; le commentaire, précis, permet de mieux comprendre ce qui fait la spécificité de l'art roman.
On remarquera également une explication détaillée des chapiteaux figurés ayant pour thème l'Apocalypse.

Une nécessaire restauration

Une très large part du film, par un montage alterné, est donnée à la restauration de la tour-porche.
On suit les différents corps de métier qui œuvrent à la renaissance de l'édifice :
•  les restaurateurs qui nettoient, traitent, consolident la pierre ;
•  les sculpteurs qui taillent les chapiteaux épannelés ;
•  d'autres sculpteurs qui moulent des bas-reliefs pour protéger les originaux ;
•  les maçons qui remplacent certaines parties des colonnes…

Régis Martin, à travers son témoignage, fait le lien entre ces différentes étapes de la restauration et on est vite fasciné par l'énergie, le talent et la passion qui animent tous ces « artisans » modernes.

Une présence mystique évidente

Enfin, la présence des reliques de saint Benoît n'est évidemment pas négligée dans ce film. Le commentaire, ainsi que l'interview du Père Abbé, y revient, nous relate comment les restes du saint sont parvenus jusqu'à ce petit village du Loiret.
Et on sent bien à travers les images très esthétiques du film la présence mystique capitale qui « plane » sur ce lieu.
C'est d'ailleurs ceci, précisément, qui attira Max Jacob à Saint-Benoît-sur-Loire…


FICHE TECHNIQUE

 
Réalisation et scénario: Rodolphe Viémont

Production, image, son : Rodolphe Viémont

Montage image et son, étalonnage : Rodolphe Viémont
Mixage : François Loubeyre

Producteur délégué : Rodolphe Viémont (Soleil Cherche Futur, ex Inward Prod.)
Distribution télé et édition DVD : Inward Prod.
Distribution DVD : Arcadès


Durée : 52'
Format : 1.33
Visa n°117.533
Support copies : DV-Cam, Béta SP


INTERVENANTS

Interviewés

    •    Père Abbé Etienne
    •    Régis Martin, Architecte en Chef des Monuments Historiques
    •    Maria et Enache Voriel, sculpteurs
    •    Florent Marois, restaurateur
    •    Emmanuelle Forestier, restaurateur
    •    Stephano Mariani

Figuration

    •    Daniel Esmoingt
    •    Frère Jean-Marcel
    •    Philippe Boissay
    •    Maurice Hassanaly
    •    Florence Jarrige


La voix-off écrite par R. Viémont est lue par Olivier Py.

ol       
Olivier Py est un artiste touche à tout : comédien, metteur en scène, réalisateur, chanteur né en 1965. Sa première grande mise en scène est "La Servante" montée en 1995. Son premier livret d'opéra "Le Vase de Parfum" en 2004. Il a monté depuis 1988 une vingtaine de pièces originales. A mis en scène Claudel, Eschyle, Shakespeare, Gounod, Bizet, Verdi, Debussy. Il est a voix-off narrative de "Saint-Benoît..."

DIFFUSIONS

Diffusion web : Le Jour du Seigneur (France)
Diffusion télé : KTO (France)


REVUE DE PRESSE

  • RCF Orléans (en 2 parties) : part 1 / part 2 (radio, 2008)
  • La Nouvelle République
  • France 3 Île de France Centre (télé, 2008)
  • « Ouvert tant sur l’humain que sur les savoir-faire, le regard croisé que propose Rodolphe Viémont revêt une double dimension. Le témoignage du moine complète ainsi celui du restaurateur, du sculpteur, du maçon et de l’architecte. Les liens de chacun avec l’église mérovingienne de Saint-Benoit-sur-Loire sont expliqués, tandis que l’on entre peu à peu dans l’histoire de l’édifice et des spécificités de sa construction. La pierre est passée à la loupe et avec elle, les savoir-faire qui permettent sa restauration. Pour un très bel hommage à un programme unique dans la vallée de la Loire. »
    Métiers d'Art
    (revue, 2008)
  • « Rodolphe Viémont, réalisateur du film "Un Éclat", primé par Pèlerin en 2006, vient de réaliser un passionnant documentaire sur l'abbaye de Saint-Benoit-sur-Loire (Loiret) à l'occasion du chantier de restauration de sa tour-porche. Ceux qui connaissent la sensibilité de Rodolphe Viémont ne seront pas étonnés d'y retrouver son souci de la belle œuvre et de sa source mystique. »
    Patrimoine en Blog
    (web, 2008)


VOIR, LOUER, ACHETER LE FILM


  

Galerie de photogrammes
| Télécharger photogrammes sous ZIP