Rodolphe Viémont

« [L’homme d’aujourd’hui] a oubli le sens profond de la vie, il ne travaille que pour des réalités, pour l’argent, non pour enrichir son âme, mais pour gagner des avantages matériels. Et parce qu’il oublie le sens de la vie, il est déjà mort. Il a peur de l’amour, il veut seulement aller au lit, faire l’amour, mais ne veut pas avoir de responsabilités. Seule l’intéresse la satisfaction de son désir. »
Fritz Lang (interview, 1959)
Rodolphe Viémont

Women


Poèmes, Éditions Morsures, 1997 (26 pages)

shop

 

PRÉSENTATION

Recueil de poèmes, quatre demoiselles.
Le sentiment amoureux à 22 ans : les rêves, la réalité, l'étonnement puis les incompréhensions. Icare dans les veines.
Dix-sept courts textes, dix-sept états d’âmes, souvent mélancoliques, parfois joyeux, souvent crus mais courtois.

Édité par les Éditions Morsures, « Women » doit son nom au roman éponyme de Charles Bukowski.
Le livret est illustré de dessins et de peintures érotiques d'Egon Schiele.

Le tirage a été de 320 exemplaires.

 




EXTRAIT

 VIII
Je suis là, moi, l’albatros plâtré, dans ma cage de doute, à renifler ce qui peut encore l’être. J’ai envie de pleurer, envie de vomir : cinq jours que je n’ai pas entendu ta voix, deux semaines que je ne t’ai pas touchée. Je caresse ce coquillage que tu avais ramassé dans les algues. Accroché à mon cou, je le mors ; je le suce sans qu’il ne réagisse : c’est un peu toi, c’est un peu moi, c’est surtout de vide…
J’attends ton coup de fil dans le stress d’une journée de lombric. Ondulations sur débris de verre : ça fait mal ; on saigne un peu ; forcément.


DERNIERS EXEMPLAIRES PAPIER


shop

Dessins de Schiele illustrant le livret