Rodolphe Viémont

« Faites attention : quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n'est pas pour prendre de ses nouvelles. »
Albert Camus
Rodolphe Viémont

Extraits "Pour Ernestine"

 

Extrait 1 "cocaïne"

 

Extrait 2 "ignorant la mélancolie"

 

 

Extrait 3 "un astre qui réchauffe"